Il était une forêt

Cette exposition itinérante du Centre des Monuments Nationaux propose une immersion poétique au cœur des forêts de nos contes et légendes. Métamorphoz y a conçu et produit deux installations sur les thèmes de la source d’inspiration avec le Théâtre Des Illusions et la forêt hantée avec La Danse Des Spectres.

Le théâtre des illusions

Le thème de la forêt enchantée occupe une grande place dans les épopées chevaleresques de la Renaissance. Nombre d’artistes et de compositeurs restent fascinés par la figure de la magicienne dans une vision très romantique de la séduction et de l’amour.

À la manière d’un opéra, nous avons mis en scène une forêt aux dimensions gargantuesques s’ouvrant sur une mare au milieu de laquelle trône une nymphe.

Cette installation est à son tour un espace d’expression pour un second artiste qui y projette une création vidéo et sonore.

L’ensemble de la structure (2,4 mètres de haut par 2,8 mètres de large) est conçu à la manière des théâtres traditionnels avec une structure bois de poutrelles autoportantes habillées de toiles imprimées. Le sol est recouvert de miroirs circulaires de toutes tailles au milieu desquels est installée une nymphe en plâtre.

Photomontage, structure bois, impression sur bâches.

La danse des spectres

Les légendes autour des spectres font l’objet de multiples évocations : « Des ombres blanches dansent dans la forêt. » Arbres morts ou créatures fantomatiques ?

Cette installation est conçue pour accompagner une vidéo. Des créatures mi-humaines mi-végétales forment une forêt figée autour d’un plan de projection. Chaque silhouette est un assemblage de panneau de bois peint.

Structure bois et film polyane.